Pourquoi l’attribution d’un marché public est une décision risquée?

Trouver le bon fournisseur est le principal enjeu de la commande publique. Un bon fournisseur est un fournisseur efficace, c’est-à-dire qui n’a pas de comportements opportunistes. La gestion des achats publics entraîne de nombreux risques :

  • risque de collusion lorsque les marchés sont concentrés ;
  • risque de «malédiction du vainqueur», lorsque la meilleure offre émane du partenaire le plus optimiste et non le plus efficace ;
  • risque de recevoir des offres excessivement agressives, afin qu’elles soient retenues, avec l’idée de renégocier ensuite le contrat ;
  • risque d’aléa moral, où une entreprise qui a passé un contrat avec les pouvoirs publics peut, ultérieurement à la passation du contrat, se montrer peu efficace, voire inattentive à sa gestion ;
  • risque de hold-up où le fournisseur confisque le surplus de la transaction ;
  • risque de corruption

Le partage du risque, dans les marchés publics, est donc essentiel car il détermine à la fois le niveau de responsabilisation de l’entreprise, et son profit. En effet, l’entreprise a naturellement une meilleure connaissance de la technologie disponible, des coûts d’approvisionnement, de la demande pour les produits et services concernés par la commande publique.